• Dimanche, 22h20 retour en arrière...

    Quelquepart en Espagne...
    Les paysages défilent, paysages arides où quelques taureaux noirs apparaissent. Me voilà bientôt arrivée dans cette ville que je nomme "Brazil", la forteresse nocturne aux sentiments exacerbés. Sa silhouette raide et lumineuse, je m'introduis dans la nuit chaude. La lune est tombée dans la mer et toutes les lumières de la ville avec, tout y est paisible.
    Nous nous fondons un peu plus dans la faune et la flore de ces oiseaux de nuit. Ils me paraissent détendus...désordre et rupture laisse place au jour.

    Je fais abstraction du bruit ambiant et ne garde que le son de la mer, du vent et des oiseaux. Je regarde l'horizon et rien d'autre que ce gros rocher. Est-ce que le bien-être me donnerait la force de m'y abandonner? Il est une pierre de plus à mon édifice.

    De retour à "Brazil les choses s'accélèrent. Nos vies semblent rhytmées par le même acide. Rien ne nous distance, rien ne saurait troubler l'ordre des choses, rien sauf lui...

    Huit mois plus tard à Paris...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :